2020, .

Le lancement du mouvement Lyon en commun, pour une ville plus solidaire et plus écologique a eu lieu le vendredi 1er février à la Halle de la Martinière.

Ce mouvement se propose de résister à la braderie du patrimoine lyonnais qui porte atteinte à l’intégrité du et des quartiers, de trouver une réponse à la menace écologique, et d’insister à propos de l’hébergement des sans abri. « Lyon est une ville excluante, clame Nathalie Perrin-Gilbert maire du 1er arrondissement, elle a tendance à ignorer une partie de ses habitants ».

Lyon en commun propose d’agir pour une ville nouvelle en réarmant la collectivité, en développant les énergies renouvelables, les jardins partagés et le service public, et en réduisant la circulation.

Tout cela, en allant à la rencontre des citoyens, pour une société de paix et de fraternité.

Source : Lyon Presqu’ile http://lyonpresquile.com/la-course-en-avant/