Traversant le 8e arrondissement pour me rendre dans le 7e (nous sommes de grands voyageurs à Lyon), je me retrouve à un feu et considère avec navrement la vue désolée qui s’offre à moi à ce carrefour. Il ne s’agit pas seulement du temps maussade et je suis ravie en outre qu’un tram ait été construit ! Seront ainsi bientôt reliés des quartiers de la ville qui restaient encore difficilement accessibles entre eux, à moins de passer un temps fou dans les transports en commun. Mais… ce qui me désole est la structuration même de la ville à cet endroit. Quelques petits magasins isolés les uns des autres, quelques personnes qui passent. Quartier peu animé. Les gens passent et ne s’arrêtent qu’aux feux rouges et bientôt à la station « Petite Guille ».

 

Est-ce là la ville dont on rêve ?

 

Pourquoi ne sont-ce que les magasins d’approvisionnement en tous genres qui font que l’on dit d’un quartier qu’il est “animé” ? Ce sont pourtant les gens qui font la vie, ceux que l’on croise, que l’on retrouve, avec qui l’on construit un moment, une chose, un rêve.

 

Où sont ces lieux de rencontres ?

 

Alors je rêve d’une ville où les pas de portes seraient ouverts, où l’on s’arrêterait parce que l’on se connaît et que l’on a des choses à se dire sur ses projets présents et futurs, où il existerait des espaces ouverts de rencontres où chacun et chacune aurait plaisir à passer parce que l’on sait que l’on va y rencontrer tel ou telle qui fourmille d’idées géniales à partager.

 

Propositions de Lyon en commun pour les lieux de carrefour désertés :

 

• Favoriser l’établissement d’associations en rez-de-chaussée

• Créations de points de rencontres dans les espaces élargis

Mobilier urbain coloré ou en bois (bancs, espaces de jeux, skates parc…)

Street art et fresques en lieu et place des panneaux publicitaires

Arbres et végétalisation diffuse et profuse

• Soutenir les initiatives locales et les nouvelles formes d’entreprises sociales et solidaires du futur (SCOP, etc.)

Favoriser les commerces indépendants et les halles de producteurs locaux au plus près des Lyonnais et des Lyonnaises

• Arrêter le bétonnage systématique en ville, dommageable à l’environnement